Présentation des membres de "La team".

guigui Bonjour, En fait, je ne me rappelle pas de ma première partie de pêche. Mais, les rivières - la Guye et la Raie - étant à deux pas de la maison, l'appel de l'eau ne se fit pas attendre. Mes premières fritures avec mon cousin, je me délectais à les manger avec comme désert, la "miéchire" de la grand-mère. Je dois préciser que le terme "miéchire" doit être patois car je n'ai plus jamais entendu nommer ainsi cette préparation qui resemblait à une grosse crêpe. Ensuite, mes vacances d'été furent entièrement consacrées à la pêche, la volante venant peu à peu remplacer la friture. Mais, il fallut attendre encore quelques années pour, qu'accompagné de mon frère, de Benoist ou de Laurent, je commence à pêcher à d'autres techniques. J'ai alors appris le vairon manié et, mieux encore, la technique du vairon à rouler, terriblement efficace au mois de juin à partir de 20 heures.
Quelques années plus tard encore, ce fut le temps des voyages en Irlande et de la découverte de ce merveilleux pays. J'en suis aujourd'hui à la 9ème édition. Parallèlement à toutes ces découvertes, j'ai poursuivi mes études d'horticulture à Tournus en Saône et Loire tout prêt de la Saône et de ses sandres. C'est là-bas, sous le vieux pont que j'ai mis au sec mes premiers sandres et silures.
Il y a dix ans, mon travail de paysagiste m'a conduit à Fléchêres, à deux pas de la Saône. La rencontre de Max, Ju, Teuch, Nico et Franck a donné à ma passion pour la pêche le plus de l'amitié! Et depuis mon premier achat, une barque (4 cv) j'ai maintenant changé pour une autre plus pratique et rapide (35 cv).
Pour terminer, je vous livre mon meilleur souvenir de ces deux dernières annnées. J'étais à la pêche - bien sûr - en février et sur la Saône. J'étais partie en compagnie de Julien - Ju - et de Max venu pêcher deux heures avant d'aller au taf. Nous étions sur place depuis le lever du jour bien convaincus que cette journée, d'une trés agréable douceur et d'un bel ensoleillement pour la saison, pouvait être l'occasion d'une belle partie de pêche. Le vif étant fermé et le leurre impossible, notre technique était le ver manié. Nous avons eu 100 touches.....chacun. Résultats : 47 sandres (le plus gros faisait 98 cm), 30 perches, 1 silure d' 1,60 m, 15 brêmes. Que du bonheur!!!
A une prochaine rencontre au bord de l'eau!

Guigui

Site réalisé par "Franck" membre de La Team "@".